Pourquoi et comment se lancer dans le paiement via Twitter

twitter-transaction-conseils Pourquoi et comment se lancer dans le paiement via Twitter

« Une très belle illustration pour montrer comment s’échanger de l’argent rapidement et efficacement », selon Olivier Gonzalez, Directeur général de Twitter France.

On parle ici d’une innovation dans le domaine du paiement, mais également du social media. Les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter investissent depuis plusieurs années dans des solutions de paiements fiables pour se rendre plus attrayants auprès des annonceurs. Aujourd’hui, la transaction via les réseaux sociaux est une réalité.

Disponible sur Twitter

Le groupe bancaire BPCE a d’ores et déjà mis au point un système de paiement sur le réseau de l’oiseau bleu. Dans un premier temps, l’internaute ouvre un compte via l’application S-money, puis enregistre sa carte bancaire et son numéro de téléphone mobile. Il lui suffit ensuite de se rendre sur Twitter et d’entrer le message suivant : «@SMoneyfr #envoyer 50EUR @destinataire» par exemple.
Attention, les transactions sont d’un montant maximum de 250 euros entre particuliers – et jusqu’à 500 euros pour une association caritative. Si le service reste gratuit pour les particuliers, une commission de 1 à 2% est prélevée sur le montant total pour les entreprises.

L’expérience d’achat doit être unifiée

L’expérience du client sur le réseau social doit être totalement fluide, plus transparente que jamais. L’internaute s’engage de manière limitée dans ce processus. L’e-commerçant doit alors prendre conscience que le passage à la transaction social media ne permet aucune erreur, dès lors que l’internaute est un consommateur exigeant.

Le parcours d’achat doit être simple

Avec l’arrivée il y a quelques mois du bouton « Buy » sur Twitter, les e-commerçants se sont vues proposés la création de publicités stimulant et simplifiant l’achat. L’expérience d’achat en ligne est sans faille. Contrairement à l’expérience classique d’un site e-commerce, l’internaute achète rapidement, sans passer par plusieurs étapes qui pourraient provoquer un « abandon de panier ». Désormais, les réseaux sociaux proposent d’acheter en un clic. Les e-commerçants doivent réévaluer les promotions et procédures de paiements.

Les données deviennent plus importantes que jamais

Les transactions proposées via les réseaux sociaux permettent aux acteurs de l’e-commerce de récolter davantage de données sur les utilisateurs. Récolter est une bonne chose, mais analyser est essentiel ! L’objectif est alors de proposer des offres pertinentes et ciblées afin d’augmenter le taux de conversion.

Une stratégie multicanal est essentielle

L’avènement des transactions sur les réseaux sociaux ne signifie pas que l’e-commerce classique doit disparaitre. Le challenge désormais est de pouvoir tout combiner, sans créer de rivalité entre les deux.

Twitter et S-money inaugurent de nouvelles possibilités pour les associations et les start-up, au delà du transfert de particulier à particulier. Twitter met en relation des communautés et entreprises novatrices dans un modèle de Social commerce.

Si le service de transaction est d’ores et déjà accessible sur Twitter, Facebook prépare de son côté une plateforme de paiement via Messenger. La fonctionnalité testée pourrait être lancée très prochainement et proposerait une solution tout en un.

(Visited 152 times, 1 visits today)