7 éléments à considérer avant de se lancer dans le brand content

yodarecad 7 éléments à considérer avant de se lancer dans le brand content
Un modèle marketing basé sur le brand content met à l’épreuve les nerfs des marketeurs les plus traditionalistes, il renverse les conventions classiques mais permet aussi de révolutionner l’image de l’entreprise. Selon Jeff Bullas, spécialiste du Social Media Marketing, 7 éléments sont à avoir en tête avant de se lancer dans une stratégie de brand content digne de ce nom.

#1 Du ‘pull marketing’ plutôt que du ‘push’

Le marketing en push consiste à pousser le produit vers les consommateurs. En matière de brand content, c’est tout le contraire. L’enjeu principal d’une stratégie de brand content est d’attirer le consommateur en l’hameçonnant avec des contenus de qualité au lieu de le soumettre à une publicité.

#2 Divertir et éduquer en premier, vendre en second

Les objectifs fondamentaux du brand content ne sont pas commerciaux. Une bonne stratégie de contenu divertit son audience mais participe également à son éducation.
Le brand content permet de gagner en notoriété et de favoriser la préférence de marque en proposant divers points d’entrée avec l’univers de l’entreprise. Que ce soit les réseaux sociaux, un blog ou des supports plus traditionnels, le contenu est produit par la marque mais évite d’en faire l’apologie. Le but étant surtout de répondre aux attentes de son audience. Un objectif d’accroissement des ventes ne pourra en aucun cas être intégralement soutenu par une stratégie de contenu.

#3 Ne pas parler de son produit

C’est là que la question du ROI devient sensible. Pourquoi investir quand on ne parle pas directement du produit ou service de l’entreprise ? La réponse a cette problématique est simple, il suffit de repenser le ROI en terme d’engagement avec le contenu : taux de clics, de commentaires, de fans, de likes, de tweets, de pins… en somme, les partages sur les réseaux sociaux. On parlera alors de ROA (Return On Attention) ou Social ROI.

#4 Penser comme un éditeur et pas comme un publicitaire

Quand un publicitaire pensera promotion de produit (pour verser dans le stéréotype), la logique de l’éditeur sera de produire des contenus pertinents et intéressants pour l’audience. Le consommateur deviendra alors plus actif dans sa relation avec l’entreprise et préférera la marque, non plus uniquement pour ce qu’elle vend, mais également pour la qualité du contenu qu’elle propose.

#5 Penser en temps réel

Jeff Bullas se concentre ici sur la notion de « Continuous marketing » : faire garder en tête aux consommateurs votre entreprise ou marque tout au long de l’année et surtout en dehors des campagnes publicitaires ponctuelles. Le brand content c’est toute l’année et de préférence en lien avec l’actualité de l’audience.

#6 Elargir ses ressources

Faire appel à des ressources externes comme des producteurs de contenu (journalistes, blogueurs, etc.) et des experts du digital permet de proposer du brand content qui sort de l’ordinaire.

#7 Embrasser une autre Culture

L’état d’esprit des éditeurs est sensiblement différent de celui des publicitaires ou marketeurs. Ce secteur possède une culture de la rédaction, de l’information à forte valeur ajoutée, de l’utilité et de la pertinence des contenus… des éléments qui tendent à rejoindre les pratiques publicitaires actuelles de plus en plus raisonnées mais qui proposent tout de même une autre culture.

(Visited 217 times, 1 visits today)