181337 Pourquoi la baisse du reach Facebook est logique
Il y a quelques jours, le responsable des produits publicitaires sur Facebook au siège publiait une note importante dédiée à apaiser les esprits concernant la polémique qui enfle autour de la baisse du Reach sur le réseau social. Facebook est formel : tout ceci est logique. Ruche & Pollen vous explique pourquoi.

Un même espace pour plus de contenus

Cette notion est évidente d’un point de vue purement mathématique : de plus en plus de pages professionnelles coexistent sur Facebook. Le nombre d’inscrits s’accroît sans cesse, tandis qu’il devient de plus en plus simple de publier des contenus sur le réseau : Facebook est accessible via tous les terminaux, la plupart des sites Internet et un nombre important d’autres réseaux sociaux (ex : le Facebook Connect sur Instagram). Un flux de contenus qui ne fait donc qu’augmenter et qui rend le fil d’actualité de chaque utilisateur un espace presque confiné pour autant d’informations à afficher.

Par ailleurs, l’augmentation du nombre de pages Facebook pousse les internautes à en « liker » davantage. Un utilisateur lambda reçoit ainsi 50% de contenus en plus que l’année dernière ; un utilisateur likant beaucoup de pages et ayant beaucoup d’amis peut ainsi recevoir jusqu’à 15 000 contenus à chaque fois qu’il se connectera sur Facebook.

Une sélection nécessaire

Si tous les contenus que nous sommes censés recevoir étaient affichés dans notre fil d’actualité sans aucun tri et de manière chronologique, nous perdrions un temps fou à accéder à des informations qui nous intéressent réellement. Car avouons-le, nous avons notre lot de petites préférences dans nos amis et les pages que nous aimons. Certaines sont simplement plus pertinentes que d’autres pour nous.

Facebook choisit donc, selon des critères bien spécifiques, de n’afficher par exemple que 300 publications sur 1 500. Cette sélection permet de favoriser l’engagement entre les pages Facebook et leur communauté, puisqu’une page dont nous partageons facilement les contenus aura plus de chance d’apparaître sur notre fil d’actualité. Un choix finalement plutôt bénéfique pour votre entreprise.

Et la publicité ?

Le format publicitaire Facebook le plus utilisé aujourd’hui est la publicité sponsorisée basée sur la recommandation d’amis. Ce format augmente le taux de mémorisation de 50% et le taux de ventes de 35%. Logique, puisqu’il s’appuie sur le fait d’aimer une page que vos amis aiment aussi. L’internaute, sans le savoir, produit de l’engagement Social Media de façon indirecte en devenant ambassadeur de ses propres goûts auprès de ses amis.

La baisse du reach Facebook est bien réelle mais s’explique par une série de données évidentes et compréhensibles à l’égard du succès du réseau social, qui plafonne toujours en première place mondiale notamment pour les stratégies de marque Social media. Le principal challenge des entreprises réside aujourd’hui d’écouter sa cible et s’adapter à sa communauté afin de produire des contenus de marque pertinents afin d’en augmenter la portée et la notoriété.

(Visited 58 times, 1 visits today)