micro-contenu-media Le micro contenu, parlez peu mais parlez bien !

Avec le développement du social media, la notion de micro-contenu est devenue de plus en plus répandue. Les flux d’actualités devenant de plus en plus importants, vous ne pouvez continuer à miser que sur une stratégie de contenu indigeste et demandant trop d’attention. Mais alors à quoi consiste le micro-contenu ? 

Découpez l’information

Dans un micro-contenu, vous devez décomposer l’information puis la distiller. Votre objectif est de vous focaliser sur un point central, transversal à plusieurs articles. Vous devez donner l’impression à vos lecteurs que l’actualité est primordiale, doit être lue/vue puisque vous avez décidé d’en faire plusieurs contenus. Par exemple, si vous souhaitez traiter un sujet d’expertise stratégique, il est intéressant de dresser 4 ou 5 points clés avec un cheminement logique. Il est plus difficile de traiter du micro-contenu plutôt qu’un article de fond. Vous devez faire preuve d’un grand esprit de synthèse sans déformer le message. Savoir être concis tout en usant de bons mots-clés et de formules percutantes demande un réel travail en amont. Un micro-contenu ne doit pas dépasser la limite des 500 mots en moyenne.

Adaptez-vous aux nouveaux modes de consommation

Les réseaux sociaux et le micro-blogging font écho à une volonté de consommer l’information rapidement tout en en ayant toujours plus. Nous parlons du phénomène de Media Snacking : les internautes consomment du contenu digital quand, où et comment ils le souhaitent. Ce phénomène est naît avec l’avènement de la mobilité (Internet partout sur votre Smartphone, votre tablette etc.) et un rythme de vie de plus en plus rapide. Se positionner sur une stratégie Media Snacking ne signifie pas abandonner votre article de fond. Un micro-contenu peut promouvoir l’un de vos articles de fond.

Aussi, les micro-contenus sont adaptables, modulables et cross-canal. Utilisez-les sur plusieurs supports différents pour améliorer votre stratégie de transmedia storytelling, à la clé : une optimisation de votre visibilité. Investissez plusieurs réseaux sociaux afin de véhiculer vos messages et contenus, par exemple, Vine et Instagram sont deux réseaux en vogue pour ce genre de stratégie de contenu.

Séduisez vos lecteurs

Il est essentiel de surfer sur les tendances et modes. Réalisez une veille efficace pour mieux appréhender ce qui marche ou pas sur la Toile. Le micro-contenu n’est pas réservé au format textuel ! Une infographie ? Un gif animé ? Une bande son ou une vidéo ? A vous de proposer un format multimédia adapté qui saura séduire vos lecteurs. Comme une image vaut mille mots, un visuel vous permet d’attirer l’attention sur votre contenu mais aussi de l’accompagner en donnant des informations supplémentaires. Facile à regarder, plaisant et très pertinent, le micro-contenu doit s’intégrer dans votre stratégie comme nous vivons dans une époque où il est de plus en plus difficile d’obtenir une portée organique.

Évitez le jargon professionnel dans l’écriture du contenu. Il est peu compréhensible par les internautes non initiés à votre contenu.

Cette stratégie de contenu ne doit en aucun cas aider votre rédacteur web ou votre créatif à remplir le calendrier éditorial. La recherche d’idée de sujet est longue et après avoir sélectionné les thèmes, vous devez choisir entre les traiter en profondeur ou synthétiser.

Finalement, si le micro-contenu permet d’acquérir plus d’attention sur le court terme, il vous demandera comme l’article de fond, un partage adapté et efficace !

(Visited 88 times, 1 visits today)