Slide Facebook devient-il un nouvel outil de marque pages ?

Save : c’est sous cette sobre appellation que le réseau social entend proposer aux utilisateurs la possibilité de profiter de contenus…en différé. Parce qu’on n’a pas toujours le temps de lire, écouter ou regarder une actualité de sa Timeline, Facebook s’adapte et permettra désormais de les sauvegarder afin de les consulter plus tard.

Le réseau social se rend indispensable

Une page de marque ou d’actualité propose un contenu exclusif, accessible à l’ouverture d’une nouvelle fenêtre. Plutôt que d’ouvrir le lien et le garder en favori dans son moteur de recherche pour une prochaine lecture, Facebook, via le bouton Save, vient servir de marque pages virtuel.
La fonction peut ainsi se targuer de concurrencer des services tels qu’Evernote ou encore Feedly : une manière pour le réseau d’inciter ses utilisateurs à rester connectés, dans la lignée de sa volonté de devenir un véritable moteur de recherche indépendant des grands pontes que sont Google, Yahoo et Bing.

Un intérêt indirect pour les marques

Facebook Save s’adresse à l’utilisateur lambda : cet utilisateur est pour autant potentiellement votre futur client. Le volume croissant de pages likées par les internautes poussent ceux-ci à n’entrevoir qu’une infime partie de ce qui les intéressent. Si la publicité Facebook a déjà pour objectif de rendre ces contenus plus visibles, le nouveau service du réseau social pourrait également permettre de toucher les internautes à moyen et long terme ; au lieu d’être rapidement englouti par le flux constant d’informations, votre contenu aura une seconde chance auprès d’un public très qualifié (puisque leur sélection se fait de leur propre gré).

Prévue dans « les jours qui viennent » d’après Facebook, la nouvelle fonctionnalité de Facebook sera accessible sur tous les terminaux (desktop, mobile et tablette) et également via les applications iOS et Android dédiées. Affaire à suivre !

(Visited 46 times, 1 visits today)