Readingrecad Medium : l'avenir du brand content ?
Qu’est devenue l’écriture web en 2015 ? Les grands du marketing de contenu (Buzzfeed et cie.) semblent avoir vidé l’écriture web de sa « substantifique moelle » à coup de listing, Tops et quizz. Côté social, Facebook et Twitter sont devenus les supports de stratégies éditoriales qui morcellent le contenu. Mais aujourd’hui, le blogging aurait retrouvé ses lettres de noblesse dans Medium, une plateforme de publication de contenu au positionnement innovant.


Une plateforme de publication hybride

Fondée en 2011 par Evan Williams et Biz Stone, co-fondateurs de Twitter, Medium remet le contenu sur son piédestal. A l’inverse de son prédécesseur, Medium se positionne comme la nouvelle plateforme web où il fait bon partager idées et histoires en plus de 140 caractères et à une audience plus large que le cercle amical. Ce nouvel outil a été designé pour « raconter aussi bien de courtes histoires qui rendent la journée meilleure que des manifestes qui changeront le monde ». Medium devient le nouveau ‘spot’ du contenu de qualité en construisant des collections d’articles autour de thématiques. Cet outil s’inspire d’autres plateformes sociales qui font la part belle aux contenus comme Pinterest (l’idée de collection rapportée au texte), Reddit (l’idée de ranking avec les meilleurs posts en premier) et Tumblr (l’idée de templates à apposer facilement pour distinguer les différentes collections). Enfin, la particularité de Medium est son positionnement élitiste : donner une voix aux personnes qui ont des choses intéressantes à dire.

La dimension sociale de la plateforme

Medium est en rupture avec les sites médiatiques traditionnels, il propose un modèle hydride entre plateforme de publication qualitative et réseau social. En effet, Medium s’organise autour des profils utilisateurs et fonctionne à la manière de Twitter (les vieilles habitudes ont la vie dure) avec des interactions followers/following. Une fois le profil renseigné, il est possible de poster un article de la longueur souhaitée avec photos ou visuels. Des mécaniques d’interactions sociales sont aussi présentes comme le re-publishing (sorte de retweet de l’article), la recommandation, et depuis peu, le commentaire. Medium se rapproche de Twitter en proposant des systèmes de Tags pour indexer les contenus (comme un hashtag) et les profils des ‘Medionautes’ renvoient automatiquement à un compte Twitter.

Comment les marques peuvent-elles tirer profit de Medium ?

« Le Youtube de la prose » – ainsi l’ont-ils nommé – peut représenter une opportunité pour certaines entreprises ou marques de niche ciblant les CSP + « cultivées » et littéraires. Medium est un bon intermédiaire pour toucher des internautes hermétiques aux réseaux sociaux grand public. Les marques souhaitant créer des contenus qualitatifs ou se positionner comme experte sur un sujet verront dans Medium une bonne alternative au blog de marque. Si les histoires proposées sont pertinentes et bien rédigées, elles seront rapidement regardées par une audience ouverte aux découvertes. Le système de catégorisation/tag des contenus permet aux utilisateurs de Medium de rebondir d’un sujet à l’autre, le brand content produit par l’entreprise finira donc par émerger et, qui plus est, intéresser.

Pour les entreprises ou marques souhaitant cibler une audience très cultivée et à la recherche de contenu, Medium peut représenter une opportunité. Néanmoins, pour celles qui veulent construire une plateforme « propriétaire » avec une audience fixe, remplacer le blog d’entreprise par Medium n’est pas une solution.

(Visited 258 times, 1 visits today)