shared_voice Ajoutez la curation à votre stratégie de contenu !

« Content is king »… Nombreuses sont les marques qui adoptent stratégies de contenu en complément de leurs traditionnels moyens de communication. Le marketing de contenu consiste à mettre en place une stratégie éditoriale s’appuyant sur la création et la diffusion de contenu. C’est sans compter sur la curation, qui est apparu sur la scène du marketing digital à la fin des années 2000 et qui ajoute une dimension supplémentaire à ces stratégies.

La curation de contenu, qu’est-ce que c’est ?

Le terme curation de contenu est apparu dans les médias spécialisés à la fin des années 2000. C’est une technique qui consiste à sélectionner, éditer et partager des contenus pertinents initialement publiés par des tiers.
La curation a pour objectif d’offrir à ces contenus une visibilité supplémentaire en relation avec l’intérêt que peut porter l’internaute avec la thématique.

Finalement nous comprenons que la curation est une alternative à la création de contenu. La création de contenu implique en effet des coûts importants et un mode d’organisation de l’entreprise adapté, ce qui la réserve à de grandes marques.

La curation est donc une solution pour les PME, ou pour combler des besoins de contenus constants des grands groupes sans avoir à créer du contenu en continu.
L’entreprise utilise alors l’autorité d’un tiers pour communiquer ses valeurs de marque.

La curation de contenu peut s’inclure dans différentes dynamiques : la recherche d’influence, la publication sur les réseaux sociaux et le marketing de contenu.

Mais d’où vient ce contenu et à qui appartient-il ?

La curation de contenu implique une nouvelle dimension dans les stratégies de contenu et par extension les stratégies social media, celle du contenu partagé (« shared content »).

Un contenu = plusieurs discours ?

Les stratégies de contenus se présentent de la manière suivante :

  • Owned Content : le contenu édité et publié par la marque via ses propres canaux de diffusion (Blog, site web, pages de réseaux sociaux…)
  • Paid Content : le contenu édité et publié par la marque bénéficiant d’un relai publicitaire (articles sponsorisés, liens sponsorisés, publications sponsorisés…)
  • Earned Content : Quand l’utilisateur devient le canal de diffusion, en d’autres termes, le buzz et le relai d’informations par des tiers

Aujourd’hui, il n’est pas évident d’inclure la curation dans une de ces catégories. C’est la raison qui m’ont poussé à compléter cette méthodologie, bien qu’elle soit éprouvée et efficace.

  • Shared Content : Le contenu est édité par un expert, une personne légitime et reconnue. Ce contenu est repris par une marque, puis une autre. C’est en fait l’inverse du « Earned Content », puisque ce sont les marques qui assurent la viralité d’un contenu. Le contenu favorise plusieurs discours de marques, ce qui crée un nouvel enjeu, celui de la propriété intellectuelle.

La curation ne peut remplacer une stratégie de contenu « classique », elle lui est complémentaire, d’où l’intérêt d’en rationnaliser les méthodologies pour éviter une uniformisation des discours de marques.

(Visited 39 times, 1 visits today)