Publicité : Comment Facebook va innover avec son « Shazam » ?

shazam Publicité : Comment Facebook va innover avec son "Shazam" ?

La toute récente application mobile Facebook intégrera très prochainement une application fortement connotée Shazam. Une nouvelle fonctionnalité qui permettra de reconnaître et de partager directement la musique du fin fond de ses oreillettes Apple. Une fois de plus, il suffira de tendre son téléphone pour capter les premières notes et voir apparaître sur l’écran le titre tant convoité. Le contenu sera alors publié automatiquement sur le mur d’actualité de l’internaute en question, pour en faire part à toute sa communauté.

Cela fait à présent quelques temps que les accros à notre réseau social préféré ont l’habitude de lire des statuts mis à jour automatiquement, indiquant que Julie est « de bonne humeur !! » ou que Kévin mange actuellement une délicieuse Pastabox™. Le dernier communiqué de Facebook nous apprend même qu’il s’est échangé quelques 5 milliards de messages de ce type l’an passé. L’objectif du réseau social est de « faciliter et accélérer ces conversations en intégrant une nouvelle manière de partager et de découvrir des chansons, des films et des séries ». Une aubaine pour la communication de marques liées à ce marché, soit dit en passant.

Une visibilité de marque à l’initiative des utilisateurs

Les « amis Facebook » vont être directement impactés par l’activité de leurs contacts, en temps réel. Par exemple, l’utilisateur fan de Booba permettra à sa communauté de préciser qu’il écoute actuellement son dernier album et donnera ainsi accès aux extraits des chansons qu’il écoute à son réseau. Dans un autre registre, il sera désormais possible de savoir à quel moment il en est dans la quatrième saison de Game of Thrones et ainsi éviter de malheureux spoils. On se permet de supposer que, à terme, Facebook proposera des liens vers les séries, les films ou les musiques. Les internautes pourront alors les acheter en live, moyennant un habituel petit coup de carte bleue. Bien sûr, pas folle la guêpe, le réseau social prélèvera une commission sur ces transactions.

Une fidélisation de la communauté efficace

L’autre intérêt de ces nouveaux types de fonctionnalités pour Facebook : fidéliser le public. L’internaute paresseux pourra à présent mettre à jour son statut, sans pour autant taper sur son clavier tactile. Un usage plus simple et plus rapide. Sans aucun effort, il sera désormais très pratique de témoigner son affection profonde pour John Snow ou pour d’autres acteurs en vogue. De plus, en instaurant une standardisation des conversations, le réseau social pourra croiser plus aisément les différentes statistiques répertoriant les centres d’intérêts des utilisateurs. Son véritable et unique cœur de cible pour sa stratégie publicitaire.

(Visited 43 times, 1 visits today)