newsroom-entreprise-media Social Media : 8 choses à savoir pour 2015
Ruche & Pollen vous propose un petit tour d’horizon des tendances à surveiller en 2015 pour aborder la Nouvelle Année de la meilleure manière qui soit sur les media sociaux.

La vidéo au coeur des stratégies

On l’a déjà dit et on le répète, la vidéo sera le medium phare en 2015 ! Il n’y a qu’à jeter un œil à l’évolution du feed Facebook, qui, par rapport à l’année dernière, a vu le nombre de contenus vidéos publiés augmenter fortement. Pour répondre au nombre croissant d’internautes consommateurs de vidéos, Facebook a même mis en place un algorithme favorisant leur visibilité. Ajoutons à cela que 82% des « Millennials » ont un compte Youtube (+69% comparé à 2013). Vous comprendrez donc l’importance de vous focaliser sur le contenu vidéo pour 2015.

Facebook en tête des réseaux sociaux

Malgré l’émulation autour du social media (traduite par une forte augmentation du nombre de plateformes sociales) et le ralentissement professé par les experts du secteur, Facebook reste le Golden boy de la cours de récré. Sa large base d’utilisateurs lui permet d’être encore et toujours le premier réseau social en terme de connexion quotidienne. Malgré un vieillissement de son audience et une monétisation de son feed, la plateforme reste compétitive : la publicité lui a rapporté $2.7 milliards au deuxième trimestre 2014, et 100 millions d’utilisateurs actifs supplémentaires sur l’année !

Du viral à l’hyper-segmentation

Quel client n’a jamais demandé à son agence de lui « faire du buzz » ? Évidemment vous savez de quoi je parle; et vous savez aussi que cette stratégie n’est pas forcément porteuse sur le long terme. Diffuser son message au hasard et au plus grand nombre en espérant toucher LA bonne personne n’est pas forcément la meilleure des stratégies social media. Au contraire, on reconnait maintenant le potentiel de segmentation d’un Facebook. En 2015, être précis, c’est être sexy.

Vers la fin des feeds chronologiques ?

La pertinence des feeds organisés chronologiquement semble moins certaine au fur et à mesure que les utilisateurs cherchent des contenus en fonction de leurs goûts plutôt que d’une ligne temporelle immuable. Encore une fois, Facebook mène la danse quand il choisit de mettre en avant les posts que vous pourriez trouver les plus engageants, et non les plus récents.

De l’expansion de Snapchat

Une croissance impressionnante (de 30 millions d’utilisateurs actifs en 2013, à 100 millions en 2014), un anonymat et une mobilité qui plaît, l’application reste un succès malgré la polémique récente liée à un piratage massif des données utilisateurs. De nombreuses marques, parfois très prestigieuses, se lancent dans cette aventure où la créativité et l’originalité du message sont nécessaires pour créer du lien. Avec à la clé un réel potentiel de fidélisation.

Vers une monétisation de Pinterest …

C’est naturellement que la plateforme de partage d’images se positionne comme la vitrine des envies des consommateurs : visuels sexy, important trafic B2B/B2C…Pinterest fait office de catalogue en ligne pour les acheteurs potentiels. Il y a fort à parier que l’affiliation prenne le relais de la publicité dans la stratégie de monétisation du réseau.

…et d’Instagram ?

On peut effectuer un constat similaire pour le géant du visuel, dont le nombre de photos publiées a dépassé celui de Facebook cette année. Instagram a tout intérêt à monétiser son audience, surtout quand on sait le progrès fait dans les technologies et fonctionnalités photos des smartphones et tablettes. Plusieurs options se présentent aujourd’hui à Instagram : inclure des liens e-commerce; aller vers une offre premium qui propose, en contre-partie de frais annuels, des filtres et fonctionnalités additionnelles, etc.

Le plus de Google+

Google+ n’aura jamais le rayonnement social d’un Facebook ou d’un Twitter, mais devons-nous pour autant faire une croix dessus ? Pas si sûr : multiplication des fonctionnalités, intérêt croissant des entreprises et professionnels, amélioration du SEO… autant de bonnes raisons d’y être présent. Autre tendance : les recherches via moteurs de recherche perdent du terrain face à celles effectuées sur les réseaux sociaux, Google pourrait alors prendre les choses en main et parier sur une intégration complète de ses fonctionnalités et de sa plateforme. Affaire à suivre…

Il y a fort à parier que le social media reste présent dans nos vies mais aussi dans nos stratégies marketing. Et vous, quelles sont vos prédictions pour 2015 ? N’hésitez pas à nous faire part de vos avis ! En attendant, Ruche & Pollen vous souhaite une très bonne année.

(Visited 71 times, 1 visits today)