Aujourd’hui l’ensemble des marques communiquent sur les réseaux sociaux ; c’est non seulement un passage obligé mais en plus un média super efficient dont les budgets dédiés par les annonceurs. Néanmoins, pour investir les plateformes sociales de la manière la plus efficace et la plus rentable possibles, il faut en amont définir la stratégie à mettre en place. Focus.

#1 Scinder les réseaux par objectifs

Toutes les plateformes ne vont pas servir les objectifs. Il faut donc bien que vous définissiez quel propos vous voulez tenir par réseau, et quel enjeu vous définirez. Ces enjeux seront corrélés à des KPIs (key performance indicators, les indicateurs clés que vous allez tracker) bien définis, clairs et propres à chaque plateforme.

Ainsi, faites-vous aider de votre agence pour bien connaître les spécificités des plateformes et les enjeux qu’elles servent. En voici quelques exemples :

Ce n’est qu’en connaissant les réseaux que vous pourrez déterminer ceux à investir et de quelle manière. En effet, inutile d’investir par exemple Twitter pour servir un objectif très ROIste ; ce serait contre-productif.

#2 ne vous éparpillez pas

Le défaut que l’on observe souvent chez les annonceurs, c’est la volonté d’être partout, sur l’ensemble des plateformes. Or, c’est bien souvent contre-productif.

D’abord, on n’a pas toujours l’ensemble des enjeux à la fois. Il vaut parfois mieux se concentrer sur un objectif (l’image de marque par exemple) avant d’en aborder un autre (le drive-to dans un second temps).

Ensuite, il vaut mieux concentrer son budget sur une, voire deux plateformes, que l’on investit bien, avec la bonne production de contenus, qualitatifs, la bonne régularité et le bon monitoring, que d’investir de nombreux réseaux de manière tiède. Si dans un temps deux, les budgets à allouer au social media s’agrandissent, il sera toujours temps d’envisager d’autres plateformes !

Mais encore une fois, faire moins mais mieux est bien souvent la meilleure solution.

#3 N’oubliez pas de réseau

Les réseaux les plus connus, les plus répandus, sont les plus investis : Facebook, Instagram, Twitter, voire Snapchat et Linkedin.

Mais on oublie souvent d’autres plateformes, moins connues, moins répandues, qui ont pourtant des communautés parfois très engagées, très pertinentes pour votre marque. Pensons par exemple à Reddit, à TikTok… Il en va de même des plateformes de gaming, qui prennent de plus en plus d’ampleur aujourd’hui.

Ces réseaux, peu investis par les marques, offrent pourtant d’immenses possibilités et permettront en plus de positionner votre marque comme innovante et preneuse de risque : il est toujours mieux en effet d’être précurseur que suiveur !

#4 Déterminez clairement vos éléments de différenciation

On voit trop aujourd’hui de marques qui, sur Instagram par exemple, font la même chose que les autres. Difficile alors de se différencier et de faire s’arrêter le pouce de l’internaute sur notre publication plutôt que sur celle d’une autre marque !

Prenez du temps donc en amont pour bien définir votre plateforme de marque, votre propos, vos éléments de différenciation, votre ligne éditoriale.

Choisissez un angle de prises de parole : voulez-vous être dans la conversation constante avec votre communauté ? Souhaitez-vous plutôt être dans la promotion de contenus ? Voulez-vous vous exprimer par temps forts ou en fil rouge ?

Toutes ces décisions sont importantes à prendre pour éviter les changements de direction trop brutaux au cours de l’année, qui desserviraient votre image de marque et seraient perceptibles par les internautes.

Enfin, pensez bien que, même si vous aurez des contenus adaptés à chaque plateforme, l’unité de votre marque doit se sentir : qu’il passe de Facebook à Instagram, l’internaute doit comprendre que c’est la même marque qui lui parle, avec la même ligne éditoriale globale et le même discours.

Rejoignez notre club privé sur Telegram (GRATUIT) :
"Vous recevez : hack, astuces, actus, audit et conseils pour réussir sur les réseaux"
This is default text for notification bar