Il y a encore quelques mois, le concept de réalité augmentée faisait peur : cher, compliqué à mettre en place, lourd et complexe, les marques rechignaient à y recourir. Mais le développement de Spark AR, le studio de réalité augmentée de Facebook, a tout changé et a démocratisé cette technique. Snapchat et ses filtres en tous genres ont aussi contribué à démontrer les avantages des geofilters et de la réalité augmentée. Petit focus sur les bénéfices à développer de telles activations.

#1 Qu’est-ce que le geofilter et la réalité augmentée ?

Il faut bien distinguer les deux notions, même si elles vont souvent de pair et permettent également de travailler les mêmes objectifs.
le geofilter est un filtre (en réalité augmentée) qui se déclenche de manière géolocalisée dans un certain périmètre que l’on aura défini au préalable
la réalité augmentée est l’ajout ou la superposition à la réalité d’éléments tels que des objets virtuels en tous genres, des filtres pour rendre plus beau, plus drôle, plus félin… Ces filtres en réalité augmentée peuvent se déclencher de manière géolocalisée : ce sont alors des géofilters !

<h2#2 En créer pour booster sa notoriété

Si vous avez un objectif de notoriété, ce qui arrive à toutes les marques à un moment de leur développement, le géofilter pourra grandement vous aidez à l’atteindre.

Imaginons par exemple que vous développiez un évent, avec influenceurs ou non. L’intérêt est de faire connaître cet événement, de faire savoir ce qui s’y passe, et de le rendre sexy. Un geofilter tout simple, qui se déclenche dans un périmètre de quelques mètres ou kilomètres autour de l’évent, avec votre logo, permettra de mettre en avant l’événement de manière créative, sans avoir un aspect trop promotionnel.

Les geofilters peuvent également être utilisés pour donner de la visibilité à la marque en dehors de tout événement : Sephora avait par exemple créé des géofilters en forme d’étoile dans tous ses flagship. Il suffisait de retrouver ces étoiles qui apparaissaient en réalité augmentée pour débloquer des codes promotionnels lors du passage en caisse. Simple, efficace et très ROIste !

Par ailleurs, les filtres, dont la création est désormais accessible à tous, marques comprises, non seulement sur Snapchat et Facebook mais également sur Instagram, ont un potentiel viral très fort : dès lors que quelqu’un utilise un filtre, n’importe quel internaute qui voit ce filtre peut cliquer sur « tester le filtre » et l’utiliser lui aussi. Idéal donc si l’on a travaillé quelque chose de créatif et brandé pour compter sur le earned media pour faire connaître sa marque.

#3 En créer pour travailler son positionnement

Etonnamment, et malgré leur démocratisation, les geofilters et la réalité augmentée restent « de niche » et sont encore (trop) peu utilisés par les marques. Il est ainsi encore assez intéressant de se positionner sur ce secteur pour positionner sa marque comme innovante, à la pointe de la connaissance en social media et en nouvelles technologies de manière générale.

Le développement d’une activation en réalité augmentée est pourtant très simple et bien souvent peu couteux : il faut définir la raison pour laquelle on crée ce filtre (génération d’UGC ? Mécanique de jeu concours ? Simple filtre pour booster la notoriété de sa marque ? Géofilter à l’occasion d’un événement ?) puis estimer le niveau de création requis : faut-il faire de la 3D ? Une créa simple suffit-elle ? Y-a-t-il une mécanique d’image recognition ? (mécanique par laquelle le filtre se déclenche après scan d’une image prédéfinie au préalable ; ce peut être le logo de votre marque par exemple).

Le filtre est ensuite soumis à l’approbation de la plateforme, quelle qu’elle soit, puis mis en ligne. Très simple donc pour des retombées potentiellement fortes et exponentielles en termes d’image et de positionnement innovant !

#4 En créer pour vendre ses produits

On l’oublie souvent, mais les filtres peuvent être très efficaces pour booster la vente de ses produits.
Le gros frein de l’achat en ligne pour un internaute est en effet l’impossibilité d’essayer le produit. Difficile de se projeter dans un acte d’achat lorsqu’on est pas sur qu’un rouge à lèvres nous va, ou que ces chaussures ne nous font pas de grands pieds par exemple…

Or, le filtre peut permettre de pallier ce problème : votre filtre en réalité augmentée pour être par exemple l’ajout de rouge à lèvres sur les lèvres de l’internaute. On peut imaginer qu’il puisse, à chaque tap, changer la teinte jusqu’à trouver son bonheur.

On peut aussi permettre à l’internaute d’essayer des chaussures, une veste, du blush, des lunettes… Tout est possible ! Il est même envisageable d’ajouter à votre mécanique un lien cliquable qui renvoie immédiatement vers un acte d’achat. Un filtre shoppable, en somme.

Plutôt très ROISte !

#5 Ne pas oublier l’amplification

Si votre filtre est simple d’usage, drôle et/ou beau, à fort potentiel viral, il vivra de lui-même. Mais prévoyez quand même des mécaniques d’amplification pour lui donner de la visibilité et, par rebond, de la visibilité à votre marque !

Vous pouvez par exemple demander à des influenceurs de l’utiliser et de le relayer ; vous pouvez créer des stories sponsorisées avec swipe-up qui renvoient vers l’usage du filtre ; poster des publications pour présenter votre filtre…

Sources :
https://www.lsa-conso.fr/drive-to-store-sephora-s-associe-a-snapchat,306336

Rejoignez notre club privé sur Telegram (GRATUIT) :
"Vous recevez : hack, astuces, actus, audit et conseils pour réussir sur les réseaux"
This is default text for notification bar