Presse : comment les réseaux sociaux l’ont transformée ?

presse-reseaux-sociaux-13 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

L’avènement du web participatif a bouleversé les pratiques traditionnelles de la presse.

La baisse du lectorat papier l’oblige à se réinventer en ligne et s’adapter à l’essor du web social. Les titres de presse ont décidé d’aller chercher le public là où il se trouvait : sur les réseaux sociaux.

presse-reseaux-sociaux-1 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Chiffres Novembre 2016, d’après acpm.fr

Les réseaux sociaux offrent l’accès à l’information

Le smartphone : un canal privilégié

Une dizaine d’année à peine après la généralisation du Web comme support d’information, c’est à une nouvelle rupture, incarnée par le mobile et les réseaux sociaux, que les médias sont confrontés.

Facebook, YouTube, Twitter, Snapchat… Les réseaux sociaux sont devenus la principale porte d’entrée pour accéder à l’information, entre autres en raison de l’essor du smartphone.

Avec « Instant Articles », Facebook propose aux éditeurs de presse d’héberger leurs contenus afin que les utilisateurs puissent lire sans quitter l’application.

Son utilisation se fait surtout via Messenger. Le réseau social fait preuve d’initiative pour prendre le pas sur la presse en ligne et est devenu un pilier de la consommation de l’information.

Chaque année, l’université d’Oxford rend un rapport intitulé « Digital News Report » sur les évolutions de la consommation d’information dans le monde.

La moitié des internautes a alors déclaré utiliser les réseaux sociaux pour s’informer. Les français sont sur les réseaux sociaux quotidiennement, ce qui leur permet d’y retrouver des informations d’actualité, comme sur tout autre média.

presse-reseaux-sociaux-2 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Facebook Instant Articles, des avantages pour les lecteurs et pour les éditeurs

Réseaux sociaux : nouveaux média d’information

Un exemple qui montre de façon significative que les réseaux sociaux incarnent un véritable média d’information : l’expérience « huis-clos sur le net ».

Cinq journalistes ont été enfermés cinq jours et cinq nuits dans une ferme du Périgord, coupés de tout moyen de communication, excepté Twitter et Facebook.

Par ce seul biais, ils ont pu se tenir au courant des actualités. Cette expérience a pourtant été menée en 2010, période durant laquelle les réseaux n’étaient pas tous arrivés à maturité.

Les titres de presse, comme les marques, se doivent aujourd’hui d’être actifs et présents sur les réseaux sociaux. Il existe une réelle demande du lectorat qu’il ne faut pas négliger.

Seulement, internautes et mobinautes accordent un temps d’attention très restreint aux textes longs, d’autant plus quand l’accès n’y est pas simplifié au maximum.

Quelles sont alors les stratégies mises en place par les différents acteurs de la presse sur ces nouveaux médias ?

La presse, de l’online au social

Après avoir dû se réadapter à la chute de son lectorat plus adepte des contenus en ligne, la presse fait face à un nouveau défi. Les lecteurs sont encore plus exigeants.

Ce sont des utilisateurs de smartphone, ultra-sollicités, et très actifs sur les réseaux sociaux.

Les journaux traditionnels ont désormais des comptes sur plusieurs réseaux sociaux. Ils visent un objectif évident : diffuser leurs articles.

La plupart des titres choisissent de publier régulièrement des liens vers un nouvel article fraîchement mis en ligne dans le but de rediriger l’utilisateur vers les sites officiels.  

presse-reseaux-sociaux-3 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Le Parisien, sur Facebook, qui relaie son dernier article en date

Seulement, pour explorer au mieux les réseaux sociaux, les titres de presse doivent avant tout étudier les pratiques des utilisateurs.

Le partage est un outil que le journal ne maîtrise pas : c’est à la charge de l’internaute de transmettre à la façon du bouche à oreille une information. Les internautes ont d’ailleurs plus tendance à cliquer sur des liens suggérés par leurs amis.

Ils apprécient que l’information soit présélectionnée pour eux et la considèrent comme plus pertinente.  Pour inciter à partager, les pratiques sont souvent les mêmes : une phrase d’accroche, une image, et le lien vers l’article.  

presse-reseaux-sociaux-4 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Quand les articles sont partagés par les membres d’un réseau

Quand l’information se transforme pour plaire au Millenials

L’enquête du Digital News Report met en lumière une tendance forte : les millenials ne se dirigent que très rarement vers les sites internet et consultent l’information presque uniquement via les réseaux sociaux.

Ces nouvelles pratiques ont favorisé l’avènement de nouveaux acteurs qui développent des formats plus adaptés aux tendances.

Il existe aujourd’hui une multitude de pure players spécialisés dans la presse. Konbini, Topito, Buzzfeed… Ils sont hyper-actifs sur les réseaux sociaux et les articles se partagent de façon impressionnante.

Leur stratégie est simple : des textes courts, des images, des vidéos, et un contenu qui plaît aux jeunes. L’informations est présentée sous un autre jour, dans la forme mais aussi dans le fond.

presse-reseaux-sociaux-5 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Les communautés de Topito, Konbini et MinuteBuzz dépassent celles de la plupart des médias traditionnels

La stratégie de Konbini

Ces différents pure-players de l’information ciblent les millenials et traitent l’information avec un regard adapté à leur cible. Prenons l’exemple de Konbini, qui utilise le divertissement comme levier de l’information.

Le public jeune n’est pas forcément intéressé par l’actualité lorsqu’elle est relatée de façon brute et formelle.

Konbini reprend des informations sérieuses en y mêlant des éléments de la culture populaire ou sociale. Le discours est différent mais le message véhiculé reste à caractère informatif.

presse-reseaux-sociaux-10 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

En proposant un condensé des meilleures réactions à un évènement, Konbini révèle en même temps l’existence-même de l’évènement et son déroulé aux internautes.

L’information est moins creusée mais tout de même relayée. Libre ensuite à l’internaute de se renseigner par lui-même si le sujet de fond l’intéresse.


Il est important de préciser que les informations ne sont pas toutes décalées : Konbini profite de sa visibilité et son influence pour aborder des sujets plus sérieux.

Le pari de Minutebuzz

Certains ont même décidé de se concentrer uniquement sur les réseaux sociaux. C’est le cas de MinuteBuzz, qui de « 100 % viral », a fait évoluer son slogan et sa stratégie vers le « 100% social ».

Six ans après sa création, le site a choisi d’abandonner le modèle de site éditeur destiné à agréger des articles.

Il publie ses contenus directement sur les réseaux sociaux, dont Facebook, Snapchat, Instagram et Twitter, sur lesquels il touche plus directement sa cible.

Focus sur Snapchat, nouveau média d’information

De nombreux annonceurs recourent à une agence Snapchat pour proposer du contenu sur l’application : ce ne sont pas les seuls à vouloir l’investir.

Intégrés à l’application mobile via la fonction Discover, huit médias sont pris leurs quartiers chez Snapchat : Le Monde, L’Equipe, Paris Match, Cosmopolitan, Vice, Konbini, Melty et Tastemade.

Ils y publient des contenus sous forme d’éditions quotidiennes de dix à quinze sujets. On navigue de droite à gauche pour passer d’une information à l’autre et, la plus part du temps, de haut en bas pour avoir des précisions sur l’une d’entre elles.

presse-reseaux-sociaux-6 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Medias historiques, Le Monde et l’Equipe ont rapidement basculé dans l’univers hypercréatif de Snapchat

Le réseau social fait figure de favori parmi les nouvelles générations. L’audience potentielle y est immense, à condition d’accrocher et de fidéliser ce public spécifique, habitué à un univers numérique dominé non pas par le texte, mais par l’image, les vidéos et les contenus dynamiques. 

presse-reseaux-sociaux-7 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Les utilisateurs de Snapchat représentent une audience ultra-connectée de qualité.

Cette expérience, coûteuse pour les médias partenaires qui ont dû monter des équipes spécialisées – sept personnes au Monde par exemple – est autant un laboratoire d’écriture qu’un défi éditorial pour les entreprises de presse historique comme Le Monde ou L’Equipe.

Les titres présents sur l’application proposent un contenu quotidien qu’ils ne traitent pas nécessairement comme ils ont l’habitude de le faire. Ils s’autorisent plus de légèreté et s’adaptent au format et aux lecteurs.

Illustration avec l’édition du 13 Février du journal L’Equipe

presse-reseaux-sociaux-8 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

L’édition commence avec un sommaire qui regroupe les grands titres (ce sont souvent les articles qui sont développés et que l’on peut lire directement sur l’application). 

En poursuivant la lecture, certaines pages présentent des images avec des grands titres. Il suffit de glisser vers le bas pour lire l’article, souvent proposé dans un format court et illustré.

presse-reseaux-sociaux-9 Presse : comment les réseaux sociaux l'ont transformée ?

Les rubriques restantes proposent de découvrir une actualité en vidéo ou des faits d’actualité qui ne nécessitent pas un article rédigé mais peuvent se résumer en une photo, une infographie, un gif, une animation…

En bref, les éditeurs proposent un contenu beaucoup plus visuel et interactif (possibilité d’envoyer des pages à des amis, de faire des screenshots pour partager…) en cohérence avec le format proposé.

Le texte est utilisé de façon succincte et d’autres moyens sont utilisés pour relayer l’information qui la rendent beaucoup plus dynamique. Le contenu est immersif et l’’information est mise en scène de façon à capter davantage l’attention du lecteur.

Aujourd’hui, les différents supports de presse ont reconquis le cœur des français grâce à une présence tentaculaire sur les réseaux sociaux, devenus entre temps un espace indissociable de l’échange d’informations.

On est bien loin du simple texte sur papier. L’arrivée de nouveaux supports comme Snapchat réinvente la presse et la fait basculer vers des formats plus immersifs et plus interactifs, qui lui permettent d’exister aux côtés des univers parfois décalés ou inspirant des annonceurs.