centrale-nucleaire-springfield-04 Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

FIL CONDUCTEUR DÉTERMINÉ POUR LA CAMPAGNE

Mise en place par notre agence social media, la campagne s’articulera autour du concept #JauneEtVert, en réponse aux défaillances écologiques et morales de l’entreprise.

Une enveloppe charnelle jaune qui renferme une philosophie de vie plus verte :  ainsi se dévoile la nouvelle identité de Charles Montgomery Burns et de sa société 

De nombreux supports seront investis pour mettre en lumière le virage RSE emprunté par l’établissement.

Le message, fédérateur par sa visée humaine et respectueuse de l’environnement, créera une véritable relation entre la centrale et les habitants de Springfield.

UNE TOUTE NOUVELLE ORIENTATION : S’IMPLIQUER EN FAVEUR DE L’ÉCOSYSTÈME LOCAL

Destructrice invétérée, l’entreprise se découvre une âme de bâtisseur vouée à construire un écosystème plus pérenne.

REDORER L’IMAGE GLOBALE DE L’ENTREPRISE AUPRÈS DES HABITANTS

Une campagne institutionnelle sous forme d’affichage print et de bannières sur le digital relaie l’information à tous les habitants de Springfield, qui se montraient quelque peu préoccupés par les négligences de l’entreprise.

Jaune-et-vert Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

Le message déployé aspire à rassurer les citoyens et à les fédérer derrière le projet éco-responsable de la centrale.

S’ENGAGER ET IMPLIQUER LES HABITANTS AVEC L’OPÉRATION « SPRINGFIELD DURABLE »

Principe

La centrale s’attèle à sensibiliser la communauté aux problématiques écologiques et sollicite pour cela son implication.

Avec l’opération “Springfield Durable”, elle invite les citoyens à se lancer dans l’aventure d’un mode de vie plus durable à l’échelle de leur foyer.

Leur mission : trouver des moyens simples et abordables pour réduire leur consommation et adopter un mode de vie plus sain.

De son côté, la centrale s’engage à financer cette aventure et met à disposition des habitants produits et solutions destinés à les aider dans leur mission

Mécanique
Les participants sont amenés à partager leur nouveau mode de vie responsable sur une plateforme participative, sur laquelle ils peuvent également livrer des conseils et bonnes pratiques en matière d’écologie.

Artboard-Copy-3-1 Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)La plateforme affiche la progression des différents foyers qui se sont engagés avec la centrale à avoir un mode de vie plus durable et respectueux de l’environnement.

springfield-durable Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

(Cliquez sur les images pour les ouvrir en plein écran) 

DIVERTIR TOUT EN POURSUIVANT LA MOBILISATION AVEC « ANGRY TREES »

L’application de social gaming Angry Trees, couplée avec un mini-site, vient proposer aux habitants une façon ludique de s’impliquer en faveur de l’écosystème local.

Principe

Le principe est simple : aller le plus loin possible dans le jeu avec l’hydravion, en évitant les obstacles tout en arrosant les arbres morts pour leur offrir une seconde jeunesse.

angry-trees Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

Les joueurs performants seront redirigés vers le mini-site, où ils auront l’occasion d’acquérir un arbre qui sera planté près de la centrale de Springfield. 

L’opération vise à réparer les dégâts causés par la centrale et à corriger ses erreurs en agissant pour la végétation de la ville.

 

Mini-site-Reforestation-1 Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

(Cliquez sur l’image pour l’ouvrir en plein écran) 

Mécanique

Le site permet la plantation d’arbres dans les zones défrichées de la ville. Les joueurs pourront choisir un type d’arbre, lui donner un nom, choisir son emplacement, et suivre sa croissance tout en vérifiant que les employés de la centrale s’en occupent convenablement.

DE PATRON TYRANNIQUE À EXEMPLE POUR LA COMMUNAUTÉ

La pérennité de la centrale nucléaire était mise en péril par l’état de santé de son PDG qui semble sur la corde raide.

Pour répondre aux inquiétudes de la communauté vis-à-vis de l’avenir énergétique de la ville et faire taire les rumeurs au sujet de sa supposée mort imminente, le dirigeant est amené à prouver sa bonne santé physique. 

DEVENIR UN INFLUENCEUR HEALTHY AVEC LES COMPTES « FITBURNS »

Fit Burns, c’est le nom de la page Facebook lancée par Charles Montgomery Burns pour témoigner de son mode de vie sain et de son excellente santé physique malgré son âge avancé.

Cette page valorise également les mesures adoptées par la centrale en termes d’activités physiques proposées aux employés.

FitBurns-FB-1 Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

(Cliquez sur l’image pour l’ouvrir en plein écran) 

Pour aller au delà de l’image et initier un véritable changement dans l’hygiène de vie de la communauté, Burns use de son influence et invite les habitants à le suivre dans son aventure healthy.

Pour un état de santé optimal, une activité physique régulière est importante, certes, mais l’alimentation joue également un rôle important !

UN COMPTE INSTAGRAM HEALTHY

Alimentation équilibrée, produits sains et respectueux de l’environnement, les thèmes abordés sont nombreux, de façon à engager la communauté autour de causes qui sont communes à chaque habitant de Springfield.

Instagram-Fitburns-3 Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

Instagram-Fitburns Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

ALTÉRER L’IMAGE DANGEREUSE DE L’ENTREPRISE

Dangereuse pour l’environnement, pour les employés et pour les habitants de Springfield :  telle était jusqu’alors l’image menaçante de la centrale nucléaire.

Différents dispositifs ont donc été mis en place pour témoigner des dispositions prises par la direction.

VALORISER LE TRAVAIL DES EMPLOYÉS

Déclenché par le challenge #imposteurnucléaire, le bad buzz relatif à la sécurité et aux compétences des employés a mis à mal l’image de la centrale.

Au lieu d’appliquer des sanctions et de s’attirer une fois encore les foudres des habitants, la direction prend le parti de la pédagogie. 

Principe

Charles Montgomery Burns se prête au jeu et organise “Une semaine à la centrale”, invitant via les réseaux sociaux les habitants à s’immerger dans l’univers, en réalité complexe, de l’entreprise.

Mécanique

Les habitants ont l’opportunité de vivre dans la peau d’un employé de la centrale le temps d’une semaine.

Une websérie est relayée sur la chaîne YouTube de l’entreprise où les habitants, sous forme de témoignage vidéo,  rendent compte de la difficulté du métier dont il font l’expérience.

Les vidéos mettent également en avant les nouveaux aménagements de la centrale nucléaire en termes de sécurité.

Un-jour-à-la-centrale-1 Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

AMÉLIORER LA FORMATION ET ASSURER UNE MONTÉE EN COMPÉTENCES DES EMPLOYÉS

Longtemps critiqué pour ses négligences en termes de recrutement et pour le manque de professionnalisme de ses employés, l’établissement innove et révolutionne ses méthodes de travail.

Comment rejoindre l’issue de secours la plus proche ? Qu’est-ce qu’un alternateur ?  Il suffit désormais de poser sa question à un chatbot pour avoir une réponse instantanée !

Principe

Le chatbot “Better call Burns” est mis à la disposition de tous ses employés pour les accompagner au quotidien dans leurs missions, et leur prodiguer des conseils.

L’objectif est ici de redonner confiance et estime de soi à chaque salarié.

homepage-bot-1 Restaurer l'image de la centrale nucléaire de Springfield (2/2)

(Cliquez sur l’image pour l’ouvrir en plein écran) 

Mécanique

Le Chatbot “Better Call Burns” permettra aux employés qui se posent des questions d’ordre technique, administratif ou autre, d’obtenir dans la seconde des explications claires et détaillées.

Il aura pour fonction d’épauler, d’aiguiller et de rassurer les employés dont les responsabilités pourraient avoir des répercussions sur leur santé ou celle d’autrui.

 

CONCLUSION 

À travers ces dispositifs, la jusqu’alors menaçante et redoutée centrale de Springfield tente de se racheter une conduite auprès des citoyens de la ville.

Engagée sur un itinéraire résolument plus responsable, la centrale prône désormais la RSE à tous les niveaux. Volonté de préserver l’écosystème local, envie d’offrir un cadre de vie plus sain aux habitants et de revaloriser le travail de ses employés : Burns serait-il sur le point de devenir l’homme le plus louable de la communauté ?

 

Pour relire la première partie consacrée au diagnostic à l’origine de nos recommandations stratégiques : cliquez ici.