Clinton-trump-twitter-politique Ce qu'il faut comprendre de la transition opérée par Twitter

En difficulté économiquement, Twitter  multiplie les innovations au point de se diriger petit à petit vers une structure plus proche de celle d’un média. Les dernières fonctionnalités développées vont en ce sens : Twitter France compte suivre de près la campagne présidentielle française, voire y participer. Où en est le réseau dans sa transition ?

Outil de toute agence RP, Twitter est-il en passe de devenir un média ?

Twitter est souvent utilisé par les marques, les institutions publiques et les internautes pour partager une idée, ou pour interpeller une communauté, sans pour autant créer de vrais liens et discussions entre les Twittos. Si chacun en va de son avis,  les échanges s’arrêtent souvent rapidement (la durée de vie d’un tweet étant de 4h04).

Twitter est surtout défini par sa capacité à lancer des tendances et des sujets de discussion qui se matérialisent par un hashtag – tantôt sponsorisé, tantôt relatif à l’actualité brulante – souvent façonnés par une agence médias sociaux. Très viraux, les sujets d’actualité débattus sur Twitter ont souvent une longueur d’avance sur les médias, puisque tout y est toujours en direct. Comme dit le slogan Twitter « It’s What’s Happening ».

Fait anodin ou pas, Twitter est passé en juin dernier dans la catégorie « News, Actus » de l’Apple Store, le « réseau social » affirme alors un nouveau positionnement qui l’extrairait de sa concurrence avec Facebook. Le rachat de Périscope en 2015 confirme cette idée et se traduit comme le premier pas sur le chemin de Twitter en tant que média

Mais c’est bien cette année que le tout se concrétise. Pour Damien Viel, DG de la filiale France, le réseau a pour vocation d’être « Le carrefour d’info, de discussion et de débat citoyen ». Et pour affirmer cette nouvelle utilité, l’oiseau bleu français compte bien jouer un rôle important dans les élections présidentielles de 2017.

Twitter s’implique dans la politique :

Ce nouveau positionnement devrait convenir aux Twittos selon une enquête Harris Interactive commandée par Twitter au sujet de « Twitter dans la vie politique et les campagnes électorales ». En effet on y apprend que 76% des utilisateurs de Twitter apprécient que la plateforme permette l’accès direct à l’information politique sans avoir à passer par les relais journalistiques, qui suscitent la méfiance. Aussi, une grande majorité des utilisateurs Français (62%) se considère comme mieux informée dans le débat public opéré sur Twitter.

Pour être en phase avec cette nouvelle identité, Twitter France déploie un compte officiel @TwitterPolFR, qui s’accompagne d’un site de données recueillies sur la plateforme : aucoeurdesdebats.fr.

Politique-twitter Ce qu'il faut comprendre de la transition opérée par Twitter

Le compte Twitter se lance avec humour et démontre son rôle dans la course à l’Elysée

Twitter-Politique-aucoeurdesdebats Ce qu'il faut comprendre de la transition opérée par Twitter

Le compte Twitter Politique utilise les codes des réseaux sociaux (gif et culture pop) tout en citant des chaines d’info sérieuses telles que Public Sénat et LCI.

Grâce au compte, Twitter relaiera les moments forts de la campagne, en live-tweetant mais aussi en diffusant des sessions live sur Periscope, tenues par les candidats eux-mêmes, ou par des journalistes. La plateforme collabore aussi avec l’École de Journalisme de Sciences Po pour interviewer les candidats dans une tweet room.

Politiques-twitter Ce qu'il faut comprendre de la transition opérée par Twitter

En parallèle, le site créé regroupe toutes les data disponibles, entre infographies, graphiques, nuages de mots, tout sera mis à disposition de chacun de façon neutre.

Capture-d’écran-2016-10-20-à-15.19.21 Ce qu'il faut comprendre de la transition opérée par Twitter

Pour Damien Viel, c’est l’opportunité de favoriser le lien direct entre les candidats et les électeurs, avec la dimension de direct et d’authenticité dont ne jouissent pas les médias traditionnels. La voie est donc libre.

Une stratégie qui répond aux attentes du public

Et effectivement, les attentes du public de Twitter vont dans cette direction. En majorité plus diplômés que le reste de la population des réseaux sociaux, toute agence social media aura pu remarqué à quel point les twittos sont intéressés par la politique.

Dans l’enquête Harris Interactive commandée par Twitter, on apprend que 73 % des twittos français auraient un intérêt pour la politique, contre 67% pour l’ensemble des internautes, et 58 % suivent des personnalités ou des formations politiques sur la plateforme. Donnée plus forte : 18% utilisent Twitter pour s’exprimer politiquement.

Côté candidats aussi, la plateforme donne bien des ressources. Consultée par près de 15 millions de visiteurs uniques chaque mois (selon Mediamétrie), elle offre une exposition non-négligeable pour les politiques en pleine campagne. Si Facebook est davantage un relai institutionnel, Twitter permet des réactions à chaud, bien plus susceptibles de marquer la vie politique.

Conscients de tout cela, certains candidats ont même sollicité Twitter pour se former à cet outil indispensable, dans un souci d’horizontalisation et de proximité avec leurs électeurs.

Twitter-Politique-primaire Ce qu'il faut comprendre de la transition opérée par Twitter

Grâce aux différentes données, les candidats peuvent savoir si leurs interventions a engendré des réactions

Rapprocher les français de la politique est d’ailleurs une chose que Twitter fait très bien : 53 % des internautes français disent avoir déjà « consulté ou entendu » des tweets politiques. Ce chiffre monte à 85% pour les utilisateurs de Twitter. Et cette exposition peut s’avérer surprenante : 26% des twittos français auraient même dit avoir changé d’opinion sur une personnalité ou sur un sujet politique suite à ce qu’ils ont vu sur Twitter.

Un terrain idéal pour la politique car représentatif

Intéressant en tous points pour la politique, il se trouve que l’enquête commandée par Twitter avec l’aide d’Harris Interactive, démontre que la couleur politique des Twittos est représentative de celles des internautes en général, il n’y a donc pas de déformation et il est possible de capturer facilement les vraies opinions.

Grâce à la fréquentation, la base de donnée est largement suffisante pour établir des statistiques fiables et pour mettre Twitter au centre de la scène politique. Par exemple, le débat étasunien entre Clinton et Trump a engendré 17 millions de tweets. De quoi réjouir Twitter, voire même le placer comme témoin inédit des résultats de scrutin, il faudra veiller sur la plateforme le soir du 7 mai 2017…

Alors, avec ce nouveau positionnement dans la catégorie « médias » , Twitter semble se rapprocher encore plus des personnalités publiques que des marques. Si désormais le native advertising fait la loi sur les réseaux, il semblerait que Twitter cherche à valoriser le contenu , au détriment de certaines marques. Dans ce cas, deviendra-t’il plus délicat pour les marques de s’y positionner…affaire à suivre

(Visited 99 times, 1 visits today)